blog

image

Social Media : perte de temps ou atout de visibilité pour une start-up ?


40% des internautes ont déjà découvert une marque grâce aux réseaux sociaux. Utilisées par 2 internautes sur 3 en France, ces plateformes semblent être un moyen efficace pour une entreprise qui se lance de faire connaître son activité. Une start-up doit souvent faire face à un environnement instable dans lequel engager des coûts peut effrayer. Même si un budget communication sera souvent nécessaire à sa survie (RP, publicité, événements, etc.), face à cette crainte budgétaire, on a tendance à se tourner vers les réseaux sociaux.

Communication de masse, faible coût, simplicité d’utilisation, social-success-stories : les réseaux sociaux affichent en effet de nombreuses promesses qui peuvent faire rêver les entrepreneurs. Mais vous pourrez vite déchanter si après plusieurs mois de présence, vous n’avez que 30 abonnés (Papa, Maman, vos amis, et tante Irène) et peu, voire aucune interaction. Alors y croire, c’est bien, mais à condition de s’y prendre correctement.

 

Choisir avant tout les bonnes plateformes

Pour faire connaître votre start-up et communiquer de manière intelligente, vous devrez réfléchir à vos objectifs, ainsi qu’à votre cœur de cible. Une fois cela défini, il sera alors plus simple de définir les bons supports. En effet, ne pas être présent sur la plateforme préférée de votre cible reviendrait à ne pas exister à ses yeux.

Voici, de manière succincte, comment choisir : plutôt LinkedIn et Twitter sur une cible pro, Facebook pour du grand public, et assurément Instagram, YouTube et Snapchat sur une cible jeune et connectée. Bien sûr, c’est plus compliqué que cela et les usages sont en réalité beaucoup plus variés. C’est pourquoi, dans un prochain article, nous détaillerons les cibles et objectifs de chacun des principaux réseaux sociaux.

 

Offrir le bon contenu, au bon moment

Savoir quels réseaux utiliser, c’est fait ! Il faut désormais trouver comment attirer l’attention de votre cible, l’inciter à vous suivre et à apprendre à vous connaître. Gardez en tête les 3 R :

  • Rareté : proposer du contenu de valeur pour votre cible, qu’elle ne trouvera pas ailleurs. Posez-vous les bonnes questions : que souhaite-t-elle savoir de vous ou de votre domaine d’activité ? Comment l’aider au quotidien ?
  • Régularité : animez vos pages régulièrement, prenez la parole. C’est malheureux, mais même votre cœur de cible peut vous oublier aussi vite qu’il vous a connu.
  • Réactivité : réagissez aux demandes et écoutez votre audience : les feedbacks positifs et négatifs, les idées d’améliorations, tout est à garder. Répondez et soyez réactif !

Jusqu’ici, toute cette mise en place ne coûte rien mise à part la mobilisation de quelques neurones de votre cerveau, des recherches sur le web et du temps (certes, certains diront que le temps c’est de l’argent). Et pourtant, pour se faire connaître rapidement et surtout toucher les bonnes personnes, des solutions existent, plus ou moins onéreuses.

 

Utiliser les possibilités d’augmenter sa visibilité qu’offrent les réseaux sociaux

Les personnes que vous visez sont bien présentes sur la plateforme mais comment leur faire savoir que vous y êtes aussi ? Des contenus de qualité augmenteront bien sûr les partages, la viralité et donc votre visibilité. Mais pour se lancer, les réseaux sociaux vous proposent des systèmes publicitaires vous permettant de toucher précisément les bonnes personnes. Vous pourrez y promouvoir une application, un site web, votre page ou encore certaines publications.

Avec l’outil LinkedIn Ads, vous pourrez alors faire en sorte que vos posts soient vus par des salariés occupant un poste précis, dans un certain type d’entreprise, ou même dans un secteur d’activité spécifique.

Twitter Ads et Facebook Ads vous permettront en plus de cibler les internautes selon des données démographiques, selon leurs intérêts, et même selon les pages qu’ils suivent (concurrents compris) !

 

Créer une relation avec les bons influenceurs pour en faire les ambassadeurs de votre marque

On appelle ça, l’Influence Marketing. Et cette tendance est en forte hausse puisqu’en moyenne 13% du budget Marketing y est consacré en 2016 (contre 9% en 2014). On estime qu’elle représentera 21% de ce budget en 2019 (*).

Commencez par identifier les bons influenceurs et leaders d’opinion. Attention : ce ne sera pas nécessairement celui qui a la plus grosse communauté. Il faudra recruter des personnes partageant le même état d’esprit et les mêmes valeurs que votre entreprise. En effet, s’ils se reconnaissent en votre marque, leur communauté sera composée de personnes très certainement similaires et qui pourront alors avoir un intérêt pour votre entreprise. Ce type de partenaire offrira également la possibilité d’une relation à long terme, de confiance et de qualité, car l’influenceur se sentira totalement à l’aise et sincère dans sa démarche.

Pour les identifier, certains sites existent (Traackr, Followerwonk par exemple) mais vous pouvez aussi vous-même surfer sur les réseaux pour faire vos recherches selon des mots-clés par exemple.

 

Ces 4 conseils devraient vous aider à faire connaître votre start-up grâce aux réseaux sociaux. Mais n’oubliez pas que d’autres moyens peuvent être efficaces pour se lancer : en couplant votre stratégie sociale à des RP pour communiquer auprès des médias, quelques techniques de growthhacking ou d’Inbound marketing, vous aurez en main les clés du succès

* Source Reech – Livre Blanc 2016