blog

image

Mais au fait, comment sont nées les relations presse ?


Je m’appelle Fiona, j’ai 24 ans et je suis Attachée de presse ou plutôt Consultante en relations media. Mes collègues sont Directrices de clientèles, Social media manager, Community manager ou encore Responsable des contenus. La liste des métiers de la communication ne cesse de s’allonger. Chaque décennie voit son lot de nouveaux métiers naitre. Mais comment le secteur des RP en est arrivé à se doter de profils aussi variés ?

Les relations presse sont nées avec le métier de journaliste au début du XIXe siècle. Les entreprises, les associations et les organisations politiques souhaitaient ainsi faire passer leurs messages dans la presse. Il s’agissait alors d’une pratique des relations presse très informelle, proche des méthodes de lobbying, visant surtout à créer un contact privilégié avec un journaliste.

Ivy Lee (voir photo ci-dessus), employé au bureau de presse du Comité national démocratique américain en tant qu’attaché de presse pour l’homme politique John D. Rockefeller, fut le premier à employer une démarche structurée dans le domaine des relations presse en 1914.

Les relations presse ont commencé à exister en France seulement après la 2e guerre mondiale (autour de 1945/1946). Lucien Matrat est considéré comme le père des relations presse européennes. Il créa le Centre Européen des Relations Publiques (CERP) regroupant les principales associations de relations publiques de toute l’Europe et travailla notamment pour Elf Aquitaine. De plus, Lucien Matrat a impulsé le Code d’Athènes (ou Code d’Éthique International des Relations Publiques), sorte de bible déontologique, qui a vu le jour en 1965.

Depuis 1965, les métiers liés aux relations presse n’ont cessé d’être en mutation, de par l’industrialisation de la publicité et de la communication en général mais aussi en raison de l’évolution technologique et des nouveaux médias, et plus récemment, du web 2.0.

Aujourd’hui on ne parle plus de relations presse, ni même de relations media, mais bien de relations publics. Il ne s’agit pas ici d’une faute d’orthographe. Vous lisez bien : relations publics, car elles visent désormais tous les publics et incluent à part entière la création de contenu et le Social Media.

Journalistes, Blogueurs, Influenceurs, YouTubers et grand public à travers les réseaux sociaux, tous sont nos cibles. À chacun la sienne, mais avec toujours des messages communs. Un joyeux monde donc, avec qui nous prenons plaisir, tous ensemble, à échanger au quotidien.